CHERCHER:
 

De la menuiserie au management du design

#anciens #témoignages #management design innovation #apprentissage

// 27/09/2016

 

De la menuiserie au management du design et de l’innovation, le parcours atypique de Baptiste Chevalier

 

blog-1100x728_de-la-menuiserie-au-management-du-design-actualites-edna_2Quel est ton parcours de formation ?

Plusieurs formations dans le domaine du bois m’ont amené dans le monde du design. De la menuiserie je suis arrivé au bac professionnel d’ébénisterie puis au Diplôme des Métiers d’Art (DMA). Dans ce cursus, plusieurs matières artistiques sont enseignées dont les arts appliqués, qui ont éveillé mon sens créatif. Les sujets étaient divers et certains en relation avec la matière principale : la conception de meubles. Même si la part créative était assez ouverte dans cette formation, difficile de se détacher de la partie technique et de fabrication. De ce fait, je me suis orienté vers un BTS de design de produits pour développer ma créativité. Cette transition fut complexe car il a fallu que j’apprenne à me défaire de toutes contraintes techniques pour libérer mon imagination. À la suite de mon BTS, j’ai poursuivi en licence de gestion de projets design. Celle-ci était basée principalement sur comment mener un projet du début à la fin en prenant en compte différentes ressources internes et externes à une société. Puis est venu le temps du cycle master Management du design et de l’innovation (MDI) qui était une étape importante pour moi afin de se consacrer et d’apprendre à s’épanouir dans le domaine de la créativité.

 

Pourquoi avoir choisi l’apprentissage ?

Cette formule, entre enseignement théorique et travail en entreprise, a été un choix indiscutable tout simplement car mon envie était de m’affirmer professionnellement dans le métier de designer. Le choix de L’École de design ? J’avais entendu parler à plusieurs reprises de celle-ci dans des magazines et articles de presse qui la décrivaient comme une école ouverte sur l’innovation. De plus, le fait qu’elle propose un Diplôme de design reconnu par l’État a été un plus. Après les multiples formations théoriques que j’ai fait, il était venu pour moi le temps d’aborder ma future vie professionnelle.

 

Comment as-tu trouvé ton entreprise d’apprentissage lors de ton master en Management du design et de l’innovation en apprentissage ?

Au cours de mes deux ans de formation à L’École de design, j’ai été accueilli en apprentissage au sein de MMO International, entreprise que j’ai trouvé avec l’aide des chargées de relations entreprises du CFA de L’École de design. Trouver une entreprise n’est pas forcément simple car elle doit répondre à plusieurs critères de sélection et proposer un projet d’apprentissage pertinent ainsi, il ne faut pas limiter ses recherches à un seul domaine d’activité.

Ma vision du monde de l’entreprise a évolué durant l’ensemble de ma formation en apprentissage, je pense même que c’est l’un des principaux buts de celle-ci. Même si j’avais réalisé plusieurs stages de un ou deux mois dans mes formations antérieures, le fait d’être dans la même entreprise pendant deux ans permet de comprendre son fonctionnement, ses activités et ses besoins. Cela permet également de mener à bien des projets concrets sur une longue durée pour ainsi s’affirmer en tant que designer.

 

Quelles sont les missions qui t’ont été confiées ?

MMO International est spécialisé dans la création et la fabrication de mobilier ainsi que de lits médicaux avec un panel d’accessoires. Deux marques y sont représentées : MMO Collectivités et MMO Medical. La première correspond au secteur d’activité de l’ameublement scolaire et universitaire et la seconde aux établissements de santé comme les hôpitaux ou les EHPAD.
La première mission qui m’a été confiée était un travail de veille sur la maladie d’Alzheimer et de proposition de différentes idées d’innovations en prenant en compte les nouvelles avancées technologiques. Ensuite, j’ai été amené à réaliser plusieurs dessins de produits : mobiliers et pièces allant sur les lits médicaux. Le rapport entre l’Humain et ces derniers avaient une grande importance, ainsi mon travail s’accompagnait d’études ergonomiques. En parallèle, j’ai commencé à m’investir dans la communication : c’est à ce moment-là que je pense m’être ouvert à de nombreuses disciplines du design.

 

blog-1100x728_de-la-menuiserie-au-management-du-design-actualites-edna_3Où travailles-tu aujourd’hui ?

Je suis toujours chez MMO International. À l’issue de mon apprentissage, j’ai poursuivi comme designer. Aujourd’hui, j’occupe la place de design manager et suis responsable de la création de nouveaux produits qui sont ensuite transférés au service bureau d’études et également de la communication print et Web de la société.
Mon quotidien est de jongler entre les marques MMO Collectivités et MMO Medical afin de développer de nouveaux produits innovants mais aussi les moyens de communication.
La création produit est toujours accompagnée d’analyse de « l’usage » en interne ou dans des hôpitaux en situation réelle. Cette dernière est importante pour qualifier nos produits médicaux. Spontanément, des affaires spéciales s’invitent où il est nécessaire d’imaginer de nouveaux mobiliers.
Le plus gros est le développement de la communication : en effet, il y a les catalogues standards MMO à créer ou à faire évoluer qui ont un impact direct sur les sites Internet MMO Collectivités et MMO Médical. Également, il y a sans cesse de nouvelles campagnes promotionnelles à imaginer. Une composante de mon travail dans la communication est de m’investir auprès de nos meilleurs clients pour réaliser le même travail que l’on fait en interne mais en coopération avec eux sur des besoins communs.
En résumé mes journées sont variées mais un objectif est commun à toutes mes activités : faire évoluer l’image et la notoriété des marques à travers les domaines du design et de la communication. Tous les acteurs de MMO International contribuent à cet objectif ainsi que les multi freelances avec lesquels je travaille.

 

Envisages-tu de prendre à ton tour un jour des apprentis dans ta structure ?

Je prends déjà des stagiaires pour réaliser différentes tâches et bénéficier du fait qu’ils soient novices dans le domaine du healthcare mais créatifs : certains sont spécialisés dans le design et d’autres dans la communication. Néanmoins, prendre un apprenti pendant un ou deux ans nécessite de l’investissement et des projets adaptés afin qu’il puisse s’épanouir dedans. À l’heure actuelle je ne pense donc pas intégrer d’apprentis, mais dans le futur j’en serais ravi afin de transmettre mon savoir et ma passion pour les domaines du design.

 

Quels conseils donnerais-tu à un futur apprenti ou à un lycéen qui se pose la question de choix entre la voie scolaire et l’apprentissage ?

Croire en ce que l’on a envie de devenir, ne pas se limiter, aimer le travail, repousser ses limites, voir toujours plus grand que ce que l’on peut faire, avoir envie de créer et d’innover, savoir apprendre de ses erreurs, aimer enrichir ses connaissances et découvrir de nouvelles cultures mais avant tout se faire plaisir !

À lire également

 

PUBLIÉ ICI

AUCUN COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE